Incendie de Kole, des officiers de police condamnés

Le tribunal militaire de garnison de Lodja a condamné, le week-end dernier, le commandant second du district de la police de Kole à deux ans de servitude pénale principale. Deux autres responsables de la police de Kole écopent chacun d’un an de servitude pénale. Le tribunal les a reconnus coupables de violations des consignes et pillages lors des incendies survenus du 16 au 18 février 2010, dans le territoire de Kole, district du Sankuru, en province du Kasai-Oriental.

Dans cette affaire, un agent de la police arrêté et évadé de prison est condamné, lui aussi, par défaut à dix ans de servitude pénale.

D’après des sources concordantes, en février 2010, les habitants de Kole avaient lynché un policier à la suite de l’arrestation d’un civil.

En guise des répresailles, une vingtaine de policiers avaient alors incendié quatre vingt-neuf cases et pillé une quarantaine des maisons dans le quartier Asanga-mission.

Les mêmes policiers avaient aussi pillé deux écoles.

Dans cette affaire, le Commandant second du district de la police de Kole est considéré comme l’auteur intellectuel de cette répression.

Les associations de défense des droits de l’homme du Kasaï-Oriental qualifient ce verdict de complaisant. Selon elles, la peine minimum pour une infraction d’incendie volontaire des habitations est de cinq ans et va jusqu’à quinze ans de servitude pénale.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner