Examen d’Etat: des élèves ont corrompu, estime le Synecat


La qualité de l'enseignement a baissé dans plusieurs écoles, selon Jean Bosco Puna

Le Syndicat national des enseignants des écoles conventionnées catholiques (Synecat) a dénoncé, samedi 31 juillet à Kinshasa lors d’une assemblée générale, ce qu’il qualifie d’irrégularités constatées dans le déroulement et la publication des résultats de l’examen d’Etat [Baccalauréat] 2010.

Pour le secrétaire général du Synecat, les performances réalisées par certaines écoles à l’examen Etat sont inadéquates avec le niveau de l’enseignement relativement bas dans ces écoles.

Jean Bosco Puna se dit «étonné» de voir certaines écoles catholiques de renom présenter des résultats négatifs face aux écoles qui visiblement ne réunissent pas les conditions pour assurer une éducation de qualité aux élèves mais qui obtiennent des bons résulats.

«Tout cela crée un véritable doute. Mais au-delà, il faut savoir que les élèves se cotisaient et remettaient une enveloppe pour qu’on puisse favoriser la collaboration (NDLR : tricherie)», a déclaré Jean Bosco Puna.

Au cours d’un point de presse tenu la semaine dernière à Kinshasa, l’inspecteur général de l’Enseignement primaire secondaire et professionnel avait rejeté les allégations de fraude lors du déroulement de l’examen d’Etat.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner