Kisangani: adoption d'un plan de retrait de circulation des armes légères


Des officiers de la 9è région militaire lors de l'atelier sur l'éradication des armes légères.

Un plan de retrait de circulation des armes légères et de petit calibre (ALPC) a été adopté et présenté lundi 2 août à Kisangani, capitale de la Province Orientale. La présentation a été faite à l’occasion de la clôture du séminaire de formation organisé par le PNUD à l’intention des officiers et sous-officiers de la 9e région militaire.

Cinq résolutions ont été adoptées à l’issue de ces travaux. Il s’agit notamment du contrôle minutieux et permanent des armes légères et de petit calibre au sein des unités de la 9e région militaire sur toute l’année.

Il est aussi prévu d’élaborer une cartographie des zones rouges, les zones de circulation massive des armes légères et de petit calibre.

D’après le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), le plan prévoit également une sensibilisation aussi bien des hommes de troupes que des civils sur le danger que représentent les armes légères.

Au terme de cette sensibilisation, une collecte d’armes sera initiée d’abord sur la base du volontariat, avant de passer au désarmement forcé.

Les participants à cet atelier sollicitent l’implication de la commission nationale de contrôle, du PNUD et de la Monusco pour mener à bien ce projet.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner