Beni: des militaires incontrôlés se livrent aux pillages dans les localités récupérées, selon la société civile


Le territoire de Beni marqué en rouge sur la carte

Quelques localités du territoire de Beni jadis occupées par les rebelles ougandais des Forces démocratiques alliées (ADF/NALU) sont passées sous contrôle des militaires des FARDC depuis plus d’une semaine. Cependant, les cas des pillages sont signalés par la société civile de Beni dans ces villages où les opérations Rwenzori pour traquer les ADF/Nalu ont été lancées depuis le mois de juin dernier.

Les auteurs de ces pillages des biens de la population, affirme la société civile, sont quelques militaires incontrôlés des FARDC.

Le président de la société civile du territoire de Beni, Omar Kavota estime que ces actes inciviques s’opèrent pendant les opérations de récupération des localités.

Pour Omar Kavota, cette situation n’encourage pas les populations déplacées à regagner leurs habitations.

Il s’exprime :

« Sur l’axe Mbau-Kamangu, la zone qui a été contrôlée par les rebelles ADF/NALU, a été récupérée par les FARDC. C’est notamment le cas de la localité de Mamundioma. Mais en dépit de cette récupération, les populations font état des pillages de leurs biens. ça n’encourage pas les déplacés à rentrer dans leurs habitations parce qu’ils se rendent comptent que tout ce qu’ils avaient a été emporté par des militaires à l’occasion de la récupération des localités. »

Pour sa part, le porte-parole militaire des opérations Amani Leo confirme que les patrouilles ont été initiées dans ce secteur pour empêcher les rebelles de l’ADF/NALU de se reconstituer.

Toutefois, le major Sylvain Ekenge ne confirme pas les pillages mais souligne que des mesures appropriées vont être prises dans le cadre de la politique de tolérance zéro afin de traduire en justice les militaires coupables de tels actes.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner