Mbuji-Mayi: tracasseries militaires contre les populations sur l’axe Lodja-Lusambo

Des militaires des FARDC de Lodja et Lusambo en route pour Mbuji-Mayi sèment la désolation sur leur passage. Ils ravissent vélos, argent et d’autres biens de valeur aux paisibles habitants des localités longeant tout l’axe routier, long de 500 kilomètres.

 Ces militaires se rendent au chef-lieu de la province du Kasaï oriental, où se passent les opérations d’identification et de recensement pour l’obtention de la carte biométrique.

Ces militaires du nord de cette province (Lusambo et Lodja) n’ont d’autre moyen de transport que leurs pieds.

Sur tout leur parcours, ils ravissent aux populations civiles tout objet de valeur.

L’administrateur du territoire de Lusambo, qui a confirmé cette information, parle des tracasseries «à outrance que nous déplorons tous ici.»

Le ministre provincial de l’Intérieur, Lazarre Tshipende dit avoir déjà été informé avec le commandement de la 5e région militaire.

Ce dernier aurait déjà pris des dispositions à son niveau, selon l’autorité provinciale, pour tenter de récupérer certains biens auprès des ravisseurs.

Mais pour les populations victimes de ces tracasseries, le seul moyen d’y mettre fin, c’est de doter les FARDC des moyens de  transport adéquats de leurs éléments.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner