Gemena: EPSP, désormais, les frais de fonctionnement des écoles publiques seront gérés par des comités ad hoc

Le service de contrôle et de la paie des enseignants (Secope) a réuni de mercredi à vendredi dernier à Gemena, gestionnaires d’écoles, syndicats des enseignants et Association des parents d’élèves pour évaluer l’utilisation des fonds alloués aux établissements scolaires publics de l’enseignement primaire, secondaire et professionnel de la province éducationnelle de l’Equateur II.

Selon le directeur du Secope/ Sud-Ubangi, David Kanagakolo, les frais de fonctionnement alloués aux écoles primaires et secondaires par le gouvernement central avec le financement de la Banque Mondiale ont été utilisés abusivement par bon nombre de chefs d’établissement.

Ces frais sont envoyés chaque trimestre et sont évalués entre 400 et 1.500 dollars américains, suivant la taille de l’école.

Pour le même responsable, ces fonds ont pour finalité, en principe, de doter les écoles des matériels didactiques, des bancs et tableaux en vue d’alléger la charge des parents d’élèves.

Cependant, certains préfets et directeurs d’écoles s’en seraient servis comme leur second salaire ou les ont détournés avec la bénédiction de leurs chefs hiérarchiques.

D’autres les auraient utilisés pour la fête d’au revoir à la fin de l’année scolaire.
Voilà la raison d’être des concertations initiées par le Secope Sud-Ubangi.

A l’issue de ces concertations, les différentes parties ont convenu que l’année scolaire prochaine, ces frais seront gérés par des comités ad hoc dans lesquels les syndicats des enseignants et l’association des parents d’élèves seront représentés.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner