Mbandaka: Baende lève la mesure interdisant l'exportation des grumes brutes


Jean-Claude Baende à Kinshasa lors des concertations conduites par Muzito

Les exploitants forestiers ont finalement accepté les exigences du gouverneur de la province de l’Equateur de revoir leurs cahiers des charges en faveur des populations locales dans les zones où le bois est exploité dans l’Equateur. Un protocole d’accord a été conclu mardi 17 août entre Jean Claude Baende et les exploitants forestiers. Conséquence: la mesure interdisant l’évacuation des grumes brutes de l’Equateur est levée.

Le compromis est trouvé après des concertations conduites par le Premier ministre Adolphe Muzito.

Au nombre d’exigences du gouvernement provincial figurent notamment le payement par les exploitants forestiers de la totalité de la taxe sur la superficie forestière exploitée.

Une taxe instituée suivant les dispositions relatives à la libre administration des provinces. Les exploitants forestiers ont aussi accepté de construire des écoles, des hôpitaux, et des camps des travailleurs.

Le gouvernement provincial de l’Equateur a aussi exigé aux industriels du bois d’ouvrir des bureaux de représentation de leurs sociétés à Mbandaka, capitale de l’Equateur.

Toutefois, Jean Claude Baende donne un moratoire d’un mois aux industriels forestiers en vue d’évaluer le début d’exécution des différentes dispositions de ce protocole d’accord.

La signature du protocole d’accord a eu lieu en présence du bureau permanent de l’Assemblée provinciale de l’Equateur et de la coordination de la société civile.

A l’occasion, Jean-Claude a rappelé que ces décisions visent le bien-être des populations locales.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner