Walikale: violences sexuelles, la Monusco annonce l’intensification de ses patrouilles


Femme africaine (archives)

La conférence de  presse  hebdomadaire de  la  Mission pour la stabilisation en République démocratique du Congo (Monusco) a été axée, mercredi 25 août, sur « les viols collectifs commis par les insurgés hutus des FDLR et des miliciens Maï-Maï, dans la localité de Luvungi au Nord-Kivu». A ce sujet, le porte-parole militaire de la Monusco, le lieutenant-colonel Gay, est revenu sur les mesures préconisées par la Monusco contre ce genre d’attaques, dont l’intensification des patrouilles de casques bleus.

Devant la presse, mercredi, le lieutenant-colonel Gay a déclaré:

«Pour ce qui est de mesures, chaque qu’il y a un incident, c’est d’abord l’intensification de notre présence par des patrouilles et l’augmentation des unités qui sillonnent en plus des opérations de routines que nous conduisons sur ces zones-là.»

Cela se fait, selon lui, depuis le jour où la Monusco a été informée de la commission de ces violences sexuelles.

Quinze villages ont été attaqués par des éléments armés au cours de la période du 30 juillet au 2 août, a rappelé le lieutenant-colonel Gay.

Ces villages se situent long de l’axe Empofi – Kibwa sur la route de Walikale et c’est des villages qui sont très proches les uns des autres, a-t-il précisé.

La porte-parole du Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a déclaré que les ONG sur place apportent le soutien tant médical que psychosocial à ces victimes.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires