Goma: crise à l’assemblée provinciale

Une motion incidentielle initiée par un groupe de députés et mettant en cause la compétence du vice-président et du 1er rapporteur de l’assemblée provinciale du Nord-Kivu est à l’origine d’une crise larvée au sein de cette institution aujourd’hui scindée en deux groupes antagonistes.

D’un côté, un groupe exige la démission de deux membres du bureau. Ce qui le pousse au boycott des séances plénières.  De l’autre côté se trouve un groupe de ceux qui pensent que les plénières doivent se tenir conformément au règlement intérieur.

Le premier groupe conduit par le député Simon Muhayirwa Kazungu comprend treize membres qui disent avoir retiré leur confiance au vice-président du bureau, Jean Mukinti Baumbilia Kisolomi, ainsi qu’au rapporteur, Gilbert Kalinda Kahombo.

Auteur de la motion contre ces deux personnalités, le député Muhayirwa dénonce ce qu’il considère comme l’irrégularité des plénières dirigées par le vice-président.

Il a déclaré:

«Nous boycottons volontairement pour mettre fin à cette crise, c’est très simple. Le président doit être là, et que le premier point à mettre à l’ordre du jour, comme c’était une motion incidentielle, il faut que ça soit la première question à être traiter.»

De son côté, le rapporteur Kalinda pense que les séances qui se déroulent actuellement, même en l’absence d’une partie des députés, se font conformément au règlement d’ordre intérieur de l’assemblée.

Le député s’explique:

«En principe, le règlement à une solution en cas de conflit grave au sein du parlement, on devrait voir le comité de sages. Mais le comité de sages lui-même doit avoir un mandat de la plénière, c’est pourquoi nous lançons une invitation à ces autres députés de venir à la plénière et de traiter des questions convenablement.»

Me Lumbulumbu, un juriste et acteur de la société civile croit pour sa part que cette crise est une conséquence des alliances contre nature que nouent les politiques. Il demande que l’assemblée provinciale se réfère aux institutions du pays pour résoudre la question.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner