Kindu: des déplacés affluent vers Lubutu


Les déplacés congolais (Photo archives)

Une seconde vague de déplacés provenant de Mubi, localité située à 65 kilomètres  de Walikale en direction de Lubutu et de ses environs,  a été observée le week-end dernier.

Elle fait suite aux affrontements du jeudi 2 et vendredi 3 septembre qui ont opposé des Maï Maï Cheka aux éléments des FARDC à l’aéroport de Kilambo,  à quelques kilomètres de Mubi.

Deux pilotes avaient été enlevés lors de ces affrontements, puis faits otages jusqu’à ce jour.

Parmi ces déplacés, on compte des commerçants, des exploitants miniers et des paysans.

Selon la société civile de Lubutu, ces déplacés ne sont pas regroupés au même endroit. Ce qui explique, selon elle, que le poids de leur prise en charge ne soit pas ressenti.

Un groupe de déplacés reste à Wosso, situé entre  Walikale et  Lubutu. Deux autres sont localisés, l’un à Ntufia et l’ autre encore à Kisangani, tandis qu’un petit groupe reste à Lubutu.

Une réunion a réuni le lundi 6 septembre la société civile et les agences de Nations unies. Les participant ont  demandé aux  chefs de quartier de Lubutu de faire le suivi quotidien de la situation.

Un rapport global sera établi au bout de dix jours pour faire le bilan du mouvement de ces déplacés.

Pour rappel,   la cité de Lubutu avait  enrigistré la première vague des déplacés vers la fin du mois d’août 2010.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner