Kisangani: affaire de deux Norvégiens, les avocats de la victime dénoncent une tentative de corruption


Tjostoly Moland et Joshua French lors d'une audiance à Kisangani (archives)

Le collège des avocats de la partie civile dans l’affaire du meurtre d’un chauffeur congolais par deux sujets norvégiens sur la route Ituri en mai 2009 a dénoncé, mercredi 15 septembre à Kisangani, les manœuvres visant à corrompre les membres de la famille de feu Abedi Kasongo. 

Un pasteur norvégien aurait réussi à faire signer à la famille du défunt un document pour l’achat de deux maisons et leur a remis une somme d’argent dont le montant n’est pas connu, selon ces avocats. 

Cela à titre de dommage et intérêt pour les préjudices causés à la famille du défunt. 

Maître François Alaua Lobela, qui défend la cause de la veuve Kasongo, a condamné toute démarche qui tenterait de contourner la décision de justice. 

Il a déclaré: 

«Nous ne pouvons pas accepter que les étrangers viennent ici pour imposer leur volonté à la justice congolaise.» 

Il s’est dit, par contre, ouvert à la négociation; «mais pas pour capituler, pour que notre justice soit bafouée.» 

La défense de deux Norvégiens a affirmé, pour sa part, n’avoir pas été informée de la présence à Kisangani de ce pasteur norvégien. 

Elle s’est défendue de n’avoir entrepris aucune démarche dans ce sens-là. 

Le verdict du procès en appel à la cour militaire de Kisangani est tombé, le jeudi 10 juin dans la matinée. Les deux Norvergiens, Tjostolv Moland et Joshua French ont été condamnés à la peine capitale. La cour militaire de Kisangani avait reconduit ainsi la peine de mort prononcée au premier degré.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner