Réforme des FARDC: l’Eusec juge son bilan positif


Les bases ont été posées pour construire une bonne armée en RDC (archive).

Arrivée en RDC en 2005 pour  cinq ans, la Mission européenne de conseil et d’assistance à la réforme des Forces armées congolaises, Eusec, devrait être fin mandat ce jeudi 30 septembre 2010. Il y a une semaine, l’Union européenne a cependant décidé de prolonger ce mandat de deux années supplémentaires. Le général français Jean Paul Michel, le patron de l’Eusec, donne un bilan positif.

C’est donc le 30 septembre 2012 que l’Eusec devra faire ses adieux à la RDC.

Selon le général Jean Paul Michel, après ses cinq premières années de travail, les bases ont été posées pour construire une bonne armée en RDC.

Il parle, notamment, d’une forte amélioration du haut commandement bien qu’il y ait encore des problèmes aux échelons plus bas, nuance-t-il.

Les onze régions militaires sont connectées via internet, et une direction d’informatique  sera le centre nerveux des Forces armées de la RDC (FARDC).

Avec la carte puce et le recensement, l’on sait maintenant qui est qui et qui fait quoi dans l’armée.

Il ne reste que le processus d’identification des 20 000 anciens combattants du CNDP et Maï Maï dans les Kivus.

L’Eusec contribue à renforcer  la paie des militaires avec une chaîne financière au ministère de la Défense.

Donc, les espoirs sont permis, à en croire le patron de l’Eusec.

Cependant, pour consolider la cohésion, Eusec préconise les sessions de formation et de recyclage des sous-officiers.

Le centre de Kitona serait prêt à en accueillir 400 tous les six mois. Il y a plus de 20 ans que cela a eu lieu en RDC.

«Il faut améliorer la situation petit à petit», déclare Jean-Paul Michel.

Mais il reste encore un défi: sortir honorablement plusieurs milliers de militaires candidats à la retraite.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner