Mahagi: un mort dans un conflit sur la gestion d’un terrain de football

Le calme est revenu, jeudi 28 octobre à Mahagi, après qu’un conflit foncier a dégénéré en affrontement entre des habitants et la police dans ce territoire. Les groupements Sabo et Abira se disputent un terrain de jeu en chefferie des Ang’als, à plus de 200 kilomètres au nord de Bunia. La société civile et les autorités locales ont dressé un bilan provisoire d’un mort, trois élèves blessés et environ 30 cases incendiées.

Selon la commission diocésaine justice et paix (CDJP)  de Mahagi, les habitants du groupement d’Abira, revendiquent la gestion de ce terrain de jeu.

Ils se sont opposés à l’initiative de ceux du groupement voisin de Sabo de défricher ce terrain et d’y placer des poteaux.

Ils ont alerté la police pour les départager.

Les éléments de la police ont arrêté deux habitants de Sabo, dont un élève, a affirmé le coordonnateur de la CDJP.

Des membres de la communauté Sabo, en colère, ont envahi le commissariat de la police.

Les policiers ont tiré en l’air pour disperser  la foule.

Les deux parties se sont prises aux éléments de la police sur le terrain même de football pendant qu’ils cherchaient à les départager, selon l’administrateur du territoire de Mahagi.

Le bureau de la police a été aussi incendié et deux motos, qui étaient consignés au commissariat, calcinées.

Les éléments de la police de Mahagi-centre ont été déployés dans cette chefferie pour calmer la situation, a affirmé l’autorité territoriale.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner