Accalmie à la base militaire de Kamina après soulèvement de nouvelles recrues


Kamina, capitale du Haut Lomami

Une  forte tension a prévalu, ce dimanche 28 novembre à la base militaire de Kamina, chef-lieu du district du Haut Lomami à 500 Kilomètres au nord de Lubumbashi. Les nouvelles recrues se sont soulevées et ont incendié le marché de la base militaire et quelques maisons dans les alentours. Le calme a été rétabli après la parade militaire.

Tôt dimanche matin, c’était la panique à Kamina, ont indiqué des sources concordantes et qui ont requis l’anonymat.

Plus de huit cent  recrues formées à  la  base militaire de Kamina par les instructeurs chinois se sont mis en  colère, selon les mêmes sources, à la suite de la mort, ce dimanche même, d’un de leurs collègues d’armes.

Ce dernier est mort après avoir reçu plusieurs coups de fouet ordonnés par le commandant secteur de la base militaire de Kamina.

Selon des sources locales, la victime était malade depuis quelques jours et a demandé un congé pour maladie aux instructeurs chinois, qui le lui ont accordé.

C’est l’équipe des patrouilleurs qui l’ont pris dans sa maison et ligoté. Arrivé au camp de formation, le commandant secteur a ordonné qu’on le punisse.

Mais, pour ces nouveaux militaires, la chicotte est interdite dans leur règlement.

Leur collègue s’est retrouvé à l’hôpital de cette base militaire situé à près de 3 kilomètres de la cité, où il a succombé à ses blessures, ont-ils affirmé.

Pris de colère ses camarades en uniforme se sont dirigés à cet hôpital pour récupérer le corps de la victime.

Et au passage, ils ont brûlé le marché de la base et quelques maisons à ses alentours.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner