Début de l’identification des policiers à Kinshasa


Le recensement biométrique des policiers devra se poursuivre dans toutes les provinces (Ph. Okapi, 30 nov.)

L’inspection générale de la Police nationale congolaise (PNC) à Kinshasa a abrité, ce mardi 30 novembre une double cérémonie officielle: le lancement de la collecte des données de tous les policiers de la RDC (annoncée initialement pour lundi) couplée à l’inauguration et la remise, par l’Union européenne, du nouveau bâtiment administratif de l’inspecteur général de la police. Ce bâtiment a été construit dans le cadre de la reforme de la police. 

Cette opération constitue la première étape du processus de la reforme de la PNC, a déclaré  l’inspecteur général ad intérim de la police, le général Charles Bisengimana.

Ce dernier a souligné l’importance de cette identification:

«L’opération de collecte des données, qui débute ce jour, consiste en la connaissance et en l’enregistrement des effectifs qualitatifs et quantitatifs de la police pour une meilleure gestion des ressources humaines.»

Tous les policiers devraient exhiber tous les documents attestant:

  • leur  identité,
  • leurs  origines et
  • leurs compétences intellectuelles.

Cela permettrait, a-t-il poursuivi, de donner une plus grande crédibilité et une meilleure image à la Police nationale congolaise.

Pour sa part, le vice premier ministre en charge de l’Intérieur, Adolphe Lumanu, a renchéri:

«Il sera beaucoup plus aisé de classer le policier ainsi identifié dans une fonction qui correspondra à ses compétences. Celui dont la fonction sera établie sur la base de ses compétences pourra, dans le même temps, bénéficier de formations en relation avec son parcours professionnel. Il devrait en résulter, à la fois, une revalorisation de la profession, une plus grande crédibilité et une meilleure image de la police nationale.»

Onze sites de collecte sont identifiés et vingt quatre  équipes de collecte devraient être déployées à travers la ville de Kinshasa.

Il est prévu aussi une équipe mobile, chargée de prendre en charge les policiers éloignés de la ville et ceux des unités spécialisées.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner