Province Orientale: les déplacés d’Opienge vivent dans le dénuement


Des déplacés congolais ©archives

Plus de douze mille déplacés d’Opienge qui ont fui les affrontements armés entres les Forces armées de la RDC et les Maï-Maï dans la forêt près du parc de la Maïko, territoire de Bafwasende, vivent dans le dénuement. Selon l’administrateur de ce territoire, Idriss Koma Kukodila, ces vulnérables venus de plusieurs villages notamment Esangi, Mangurujipa, Mabuwo, Balobe, Angamapasa et Basikwamadoka manquent d’eau potable, de nourriture et de toit.

En dehors des maladies d’origine hydrique, la plupart de déplacés souffrent de hernies, d’appendicites, de diarrhée, et de malaria, a indiqué Idriss Koma Kukodila.

Il dit avoir dénombré des morts dont des enfants parmi ces déplacés, sans avancer un chiffre exact.

«Il y avait des morts  du coté des enfants et des accouchements non contrôlés. C’est un milieu où l’hygiène n’est pas totalement installée», a-t-il expliqué.

Idriss Koma Kukodila a lancé un appel à l’aide aux autorités provinciales et nationales ainsi qu’aux organismes internationaux.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner