Sud-Ubangi: une maladie attaque le café et réduit sa production de 60%

L’Inspection de l’agriculture du territoire de Gemena prévoit une faible production du café robusta au Sud-Ubangi à cause d’une maladie, la tracémicose, qui attaque les caféiers et a déjà détruit un bon nombre de plantations de café dans ce district.

Selon l’inspecteur de l’agriculture du territoire de Gemena, Ir. Moïse Shiona, au moins 80% de plantations de café sont attaqués par la maladie.

«Elle se manifeste par le jaunissement des feuilles du caféier, la tige de la plante noircit. A la récolte, la gousse a la couleur rouge normale, mais à l’intérieur, il n’y a pas de grain », décrit l’inspecteur.

Le Sud-Ubangi, premier producteur du café robusta à l’Equateur, avait produit 111 mille tonnes l’année passée.

«Cette année, affirme-t-il, à cause de cette maladie, on ne pourra pas atteindre 40% de cette production».

La tracémicose sévit dans les plantations de café du Sud-Ubangi depuis quelques années déjà entraînant une diminution constante de la qualité de la production et une paupérisation des planteurs.

L’Office national du café (ONC) qui les encadrait ne vole plus à leur secours.

Le centre de l’Institut national d’etudes et de recherches agricoles, INERA/Bodangabo, à 85 kilomètres de Gemena-centre, affirme pourtant disposer d’une variété de café qui résiste à la maladie.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner