Trente six cas de polio flasque aiguë enregistrés à Kikwit


Une victime de Poliovirus. Photo brewergirl.glogster.com

Trente six cas de paralysie flasque aiguë, dont quinze décès, ont été enregistrés à Kikwit. La majorité des cas concerne des adultes avec deux cas de poliovirus sauvage. Selon les autorités sanitaires, l’ampleur de ce phénomène remonte à la période allant de la fin octobre au début novembre.

Des mesures ont été prises au niveau des autorités et des partenaires pour contrôler la polio, a indiqué le médecin chef de district sanitaire, le Dr Anicet Kipasa.

Mais, cette lutte est butée à d’énormes problèmes des ressources pour son organisation sur le terrain, a-t-il indiqué.

La même source appelle, cependant, la population au respect de certaines mesures d’hygiène comme se laver les mains au savon et d’éviter de se serrer les mains.

Le Dr Kipasa a fait une cartographie de l’épidémie:

«Nous avons dans le Bandundu trois fronts. Nous avons Pendjwa, dans la partie nord, avec un cas de polio virus sauvage. Nous avons l’épicentre, jusque-là à Ipamu avec dix cas de virus polio sauvage. Et nous avons Kikwit, avec trois cas de virus polio sauvage confirmés par l’INRB [ l’Institut national de recherches biomédicales]. Mais, la particularité de Kikwit, c’est que nous avons trente six cas polio flasque aiguë avec quinze décès.»

Le comité de lutte contre cette épidémie, selon lui, est organisée grâce à l’appui du niveau central avec une équipe d’experts venus de la 4ème direction de l’INRB et un neurologue.

Cette équipe, a-t-il précisé, a aussi bénéficié de l’expertise de l’OMS et de l’Unicef et de l’appui du gouvernement provincial.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner