Vital Kamerhe: «Je suis venu dire à la population de Goma que j'avais menti en 2006»


Vital Kamerhe faisant sa déclaration à Kinshasa, 14/12/10

Le président de l’Union pour la nation congolaise(UNC), Vital Kamerhe a effectué, depuis le mercredi 15 décembre, une visite de vingt-quatre heures à Goma (est de la RD Congo) avant de se rendre à Bukavu (Sud-Kivu). Il s’est défend d’être en précampagne; affirmant être venu expliquer à la population de Goma qu’il s’était trompé sur la politique sociale de son ancien parti, le Parti du peuple pour la reconstruction et le développement (PPRD). 

Vital Kamerhe a déclaré, mercredi à Goma: 

«J’étais convaincu que les projets de société du PPRD allaient être appliqués. Mais dès lors que nous commencions à nous en écarter, j’ai préféré quitter.» 

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

L’ancien président de l’Assemblée nationale est, cependant, convaincu de jouir de la confiance de ses électeurs de 2006: 

«Je n’ai jamais été Premier ministre, j’ai été président de l’Assemblée nationale et le peuple a vu comment j’ai géré.» 

Le secrétaire exécutif du PPRD au Nord-Kivu, Nzanzu Kasivita, a affirmé, quant à lui, que la question de projet de société évoqué par Vital Kamerhe, est un faux problème: 

«Nous avions fait le projet de société ensemble avec Vital Kamerhe. Si aujourd’hui, il crache sur ce projet, ce n’est pas parce qu’il est convaincu qu’il est mauvais. Il veut plutôt répondre à ses sentiments personnels.» 

Des incidents ont émaillé l’arrivée de Kamerhe à Goma. Son cortège a essuyé des jets de pierres et les autorités locales l’ont empêché de tenir un meeting public. 

Le président de l’UNC qui a eu des entrevues avec les acteurs sociaux et politiques de Goma, devait partir pour Bukavu alors que la ville de Goma était toujours sous un dispositif sécuritaire spécial depuis son arrivée.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner