Noël en RDC: le cardinal Monsengwo appelle à la culture de la paix fondée sur la vérité, l’amour et la justice


La cardinal Laurent Monsengwo (archive).

Les chrétiens catholiques et le peuple congolais dans son ensemble doivent faire montre de la culture de la paix fondée sur la vérité, l’amour et la justice. C’est le message principal de l’homélie du cardinal Laurent Monsengwo à l’occasion de la fête de la Noël.La venue du Christ dans le monde marque la volonté de Dieu d’établir la paix pour l’humanité qu’il a tant aimée, a souligné le cardinal congolais.

Et pour l’archevêque de Kinshasa, une paix durable et non pas passagère, a pour  fondement  la vérité, l’amour et la justice.

Si l’on n’y prend garde, la mort sera banalisée au Congo, indique le cardinal Monsegwo qui invite tout un chacun à un sursaut national, si nous ne voulons pas, dit-il, que le pays sombre dans l’intolérance extrême qui de plus en plus se manifeste dans les relations des uns et des autres.

Le cardinal estime que l’humanité réconciliée avec Dieu par Christ doit devenir une communauté de personnes véritablement réconciliées, une communauté qui ne connaît pas la guerre, le conflit, la violence, le terrorisme et la haine qui sépare les peuples.

Or, constate-t-il, en lieu et place de la paix, le Congolais préfère perpétrer la guerre et la violence, étant donné que celles-ci  favorisent les  intérêts partisans.

Le mensonge qui se cache sous les stratégies des uns et des autres, nationaux comme expatriés a volé la vedette à la vérité, renchérit le chef de l’Église catholique congolaise.

Pour le cardinal Laurent Monsengwo, plutôt qu’une culture de la justice, c’est une culture de l’injustice et de la corruption qui s’installe.

L’amour a donc cédé place à la haine et à la division.

Le Congolais prend plaisir à tuer au lieu de préserver la vie, note-t-il.

Et pour conclure son message de la nativité, le cardinal exhorte tout le monde au sens de l’oubli de soi, au sens de la réconciliation, de la vie, de la vérité sur l’homme et sur Dieu.

L’évêque de Kindu prône le partage

A Kindu, au Maniema, dans son homélie, l’évêque de la place , Mgr Willy Ngungi, a indiqué quant à lui que Noël doit cesser d’être un anniversaire  historique de la naissance de Jésus.

Mais plutôt la naissance de Jésus dans le cœur de chacun de nous, Jésus, prince de la paix, prince d’amour.

Ainsi, tous les habitants du pays, parents et autorités politiques doivent fournir d’efforts pour vivre l’amour, la paix.

L’évêque de Kindu estime donc, que pour matérialiser l’amour et la paix, il faut partager et penser aux autres.

Message relayé par le gouverneur du Maniema, Pascal Tutu Salumu qui demande à ses compatriotes de renaître dans cet esprit.
«Chaque fils et chaque fille du Maniema, doit naître de nouveau, devenir un nouvel homme, une nouvelle fille, une nouvelle femme, avec un nouvel esprit. C’est l’esprit d’amour, c’est l’esprit de partage, c’est l’esprit de travail, l’esprit d’attachement à notre province», a-t-il déclaré.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner