Kasaï-Occidental: les expulsions des Congolais d’Angola se poursuivent


Sur cette carte, Kamako (point noir), à la frontière avec l'Angola.

Plus de 1 000 personnes en provenance d’Angola, expulsées, sont déjà enregistrées du 21 au 27 décembre 2010 à Kamako, dans la province du Kasaï-Occidental, a affirmé ce dimanche le chef de poste principal de l’ONG Protection de l’enfance et de la jeunesse, M. Kande Mutonda. Donc, les expulsions des Congolais se poursuivent et ces derniers affluent dans cette localité du territoire de Tshikapa.

La source signale par ailleurs que des cadavres des Congolais qui auraient été tués en Angola auraient été aperçus dans la rivière Tshikapa.

Le témoignage de Kande Mutonda (téléchargez):

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Kananga confirme les expulsions massives

Le gouverneur  ad  intérim  du  Kasaï-Occidental  reconnaît  pour  sa  part  l’expulsion  massive  des  Congolais  vivant  en  Angola sans considération de la personne humaine et sans humanisme.

Cependant, concernant l’existence des cadavres que certaines personnes auraient vus dans la rivière  Tshikapa, le chef de l’exécutif provincial intérimaire à Kananga dit ne pas pouvoir confirmer cette allégation dont une équipe dépêchée depuis plus 48 heures n’a pu obtenir des preuves matérielles.

Il l’explique à Radio Okapi:
(téléchargez):

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner