Présidentielle 2011: candidature unique, Etienne Tshisekedi appelle l’opposition à s’unir autour de lui

Etienne Tshisekedi, président de l'UDPS à Bruxelles en 2010. Photo udps.beEtienne Tshisekedi, président de l’UDPS à Bruxelles en 2010. Photo udps.be

Etienne Tshisekedi, président de l'UDPS à Bruxelles en 2010. Photo udps.be

Le président national de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), Etienne Tshisekedi, a réaffirmé sa candidature à l’élection présidentielle prévue pour novembre 2011. Au cours d’une conférence de presse, dimanche 20 février à Kinshasa, il a, par ailleurs, demandé à toute l’opposition de se regrouper autour de lui dans une plate-forme électorale qu’il va mettre en place. 

Devant les journalistes, dimanche, le leader de l’UDPS a déclaré:

«Je [lance] un vibrant appel à toutes les forces de l’opposition pour s’unir autour de moi pour que nous puissions faire face aux [prochaines] échéances électorales. Ce principe, je peux aussi le renouveler maintenant. Il n’y a absolument pas de changement. Et, il ne faut pas me [prêter] des intentions que je n’ai pas eues. Parce que je suis à la base du regroupement des partis de l’opposition pour faire un front unique.»

Pour atteindre cet objectif, Etienne Tshisekedi entend procéder en  deux phases:

«Le premier devoir d’un dirigeant de parti est d’organiser le parti. Voilà pourquoi, tout le temps qui passe, je l’emploie à organiser mon parti. Dès que je l‘aurais apprêté, je vais maintenant entamer la deuxième étape, qui est celle de la formation de plate-forme pour l’action commune. Parce qu’il ne faudrait pas dans cette plate-forme commune vous présenter seul avec votre femme et vos enfants. Il faut y venir avec un parti qui a des membres.»

A l’occasion de la célébration du 29eme anniversaire de la création de son parti, mardi 15 février à Kinshasa, Etienne Tshisekedi a affirmé sa détermination à se présenter à la présidentielle de 2011. Que l’opposition politique s’unisse ou non derrière une candidature unique, il a dit n’admettre «aucun compromis» à ce sujet.

Ce propos avait suscité des réactions parmi les opposants congolais. Vital Kamerhe, un autre candidat déclaré de l’opposition, avait estimé que la déclaration d’Etienne Tshisekedi constitue «un pari risqué face à un adversaire commun de l’opposition.»

De son coté, le Mouvement de libération du Congo (MLC), de l’opposant Jean-Pierre Bemba, s’était déclaré favorable à un rassemblement de l’opposition plutôt autour d’un projet commun.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (125)
Ebola (58)
FARDC (47)
Ceni (44)
Beni (35)
Kinshasa (34)
Caf (27)
UDPS (27)
Monusco (26)
Vclub (24)
Mazembe (24)
Linafoot (24)
Santé (23)
Lamuka (21)
Yumbi (21)