Kinshasa: un atelier pour rehausser le taux d’enregistrement des enfants à l’état civil

Le ministère provincial de l’intérieur de Kinshasa, Godard Motemona, a ouvert, ce mercredi 9 mars, un atelier de renforcement des capacités à l’égard des opérateurs de l’Etat civil. Les participants doivent trouver les moyens de rehausser le taux d’enregistrement  des enfants de Kinshasa âgé de 0 à 5 ans. Ce taux s’élève à 25% pour l’année 2010.

Sous le thème «Procédure de l’enregistrement des naissances et la tenue des registres de l’état civil,» il devrait réunir pendant deux jours quatre-vingt-seize opérateurs de l’état civil à savoir:

  • - les vingt-quatre bourgmestres des communes de Kinshasa,
  • - vingt-quatre préposés de l’Etat civil,
  • - vingt-sept infirmiers titulaires de maternités et
  • - vingt-un cadres et personnels de l’ordre judiciaire.

Godard Motemona explique les raisons de la faiblesse de ce taux d’enregistrement:

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Le code de la famille en RDC et  la loi du 10 janvier 2009 portant protection de l’enfant, obligent les parents à déclarer les enfants aux bureaux de l’état civil de leurs résidences dans les 90 jours qui suivent la naissance d’un enfant.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner