Kapanga: la société civile accuse l’ANR de tracasser la population

Les agents de l’Agence nationale des renseignements (ANR) affectés dans le territoire de Kapanga arrachent des biens de la population pour des motifs non fondés et se transforment en officiers de justice imposant des amandes exagérées, en lieu et place de la police et du tribunal, ont indiqué, dimanche 13 mars, des membres de la société civile locale. La population de ce territoire lance un cri de  détresse en direction des autorités provinciales du Katanga.

Les agents de l’ANR/Kapanga ont oublié leur mission et vivent en toute impunité sur le dos de la population locale, affirment quelques habitants de ce territoire. D’après eux, ces derniers jugent les citoyens en conflit, arrachent les biens de la population; même les creuseurs artisanaux de l’or font les frais quand ces agents visitent leurs carrières.

Et les victimes disent n’avoir aucune instance de recours, puisque leurs bourreaux disent dépendre directement de la présidence de la République.

Vendredi 11 mars, le chef de l’ANR en personne a débarqué dans une agence de transfert de fonds et ravi la caisse au motif qu’il aurait reçu la plainte d’un client.

Un membre de la société civile locale, témoin de cet évènement, explique:

«Ils sont entrain de tracasser les gens, ravir les biens  de la population. Hier, un des chefs de l’ANR, soit disant que son argent traînait pour le transfert, a saisi lui-même la caisse. La police a intéressé la coutume pour étouffer seulement ce problème.»

Il a fallu donc l’intervention de l’autorité coutumière pour remettre le gérant de l’agence dans ses droits.

Le chef de l’ANR/Kapanga, contacté par Radio Okapi, s’est refusé de tout commentaire, se contentant de dire que l’affaire a été réglée à l’amiable. Les responsables de la police et de l’administration du territoire n’ont pas voulu, non plus, s’exprimer sur cette affaire.

Pour sa part, la population locale demande aux autorités provinciales d’affecter des agents honnêtes et consciencieux au service de l’ANR dans ce territoire.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner