EPSP: les enseignants menacent d’aller en grève ce vendredi

Un groupe d’enseignants du primaire et secondaire menace d’aller en grève à partir de ce vendredi 25 mars sur toute l’étendue de la RDC. Ces enseignants réclament deux mois de salaire impayés et la mise sur pied de la commission de politique salariale pour fixer un nouveau barème.

La décision de grève a été prise, mercredi,  au terme d’une assemblée générale extraordinaire qui a réuni trois syndicats, dont le Syndicat national des enseignants catholiques (Synecat) et la Confédération démocratique du travail (CDT).

Le secrétaire général de Synecat, Jean-Bosco Puna, explique:

«C’est à peine qu’on a payé le mois de janvier dans les provinces [et] à Kinshasa. C’est vraiment un rêve par rapport aux menaces que nous avons d’être chassés des maisons où les enseignants sont locataires et de la qualité de l’enseignement qui est menacée.»

Il a reconnu que la paie du février est entrain d’être effectuée, mais reproche au gouvernement de ne pas respecter l’échéance de cette paie, le 20 de chaque mois:

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

En réaction à cette annonce de grève, le conseiller du ministre de l’Enseignement primaire secondaire et professionnel (EPSP) chargé de la coopération et coordonnateur du bureau des opérationnalisations des stratégies, Jovin Mukadi, affirme que le gouvernement procède déjà au paiement des salaires du mois  de février.

Et par conséquent, il n’y a aucune raison valable de suspendre les enseignements. Jovin Mukadi estime aussi que le Synecat ne peut pas parler au nom de tous les syndicats des enseignants:

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

De son côté, le secrétaire général du Syndicat des enseignants du Congo (Syeco), Jean-Pierre Kimbuya, affirme partager les préoccupations salariales des enseignants. Il reconnaît aussi que le Gouvernement ne respecte pas ses engagements en procédant la paie des enseignants «de manière sélective.» Son syndicat ne s’est pas encore prononcé sur le mot d’ordre d’arrêt de travail lancé par le Synecat.

Jean-Pierre Kimbuya promet de donner la position du Syeco après les concertations en cours:

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner