Walungu: violences sexuelles, quatre militaires condamnés à mort

Carte de Walungu au Sud-kivuCarte de Walungu au Sud-kivu

Carte de Walungu au Sud-kivu

Quatre condamnations à mort, huit condamnés à 20 ans, un à 7 et un autre à 5 ans de prison ferme, ainsi que trois acquittements, tel est le verdict du tribunal militaire garnison de Bukavu dans le procès en chambre foraine, en territoire de Walungu contre 17 militaires et policiers qui étaient poursuivis pour viols et violences sexuelles.

Le procès a duré dix jours.

Le prononcé a eu lieu samedi au bâtiment de la Police nationale congolaise et devant une foule moins nombreuse.

En plus de leurs peines respectives, les condamnés doivent également payer des dommages intérêts, l’équivalent en francs congolais de 10 000 $ US.

Ils payeront aussi les frais d’instance qui varient entre 10 000 et 50 000 francs congolais, et cela dans un délai de huit jours.

Si ce délai n’est pas respecté, trois mois supplémentaires s’ajouteront à la peine de chaque condamné.

Aussi, chaque condamné a-t-il 5 jours pour aller en appel à la cour militaire.

Par ailleurs, étant donné que ces condamnés éraient sous le drapeau de la RDC au moment des faits, l’Etat congolais est reconnu civilement responsables, et par conséquent, le tribunal militaire lui exige le paiement des frais exigés aux condamnés.

Tous ces condamnés vont purger leurs peines à la prison centrale de Bukavu.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner