RDC: les assemblées provinciales bouclent leurs sessions de janvier

Toutes les assemblées provinciales de la RDC ont clôturé, vendredi 15 avril, leurs sessions ordinaires de janvier. La plupart d’entre elles ont décidé de convoquer une session extraordinaire pour en finir avec les arriérés législatifs. Cette session ne s’est pas bien déroulée dans toutes provinces. 

Le Kasaï occidental a connue une session parlementaire complètement gâchée et qui s’est clôturée sur fond de crise. Deux cérémonies de clôture ont été organisées par deux bureaux parallèles.

Au cours de cette session, seulement trois plénières ont été tenues, celles consacrées à:

  • l’ouverture des travaux,
  • l’adoption du calendrier et
  • l’interpellation du vice-gouverneur Hubert Mbingho.

Puis s’en est suivi la crise.

A l’assemblée provinciale de Kinshasa, où couvait aussi une crise, la session s’est déroulée néanmoins dans l’apaisement; les députés s’étant réconciliés.

Cependant, la ville-province fonctionne jusque là sans budget voté par son assemblée pour l’année 2011.

Au Bandundu, l’assemblée provinciale a eu à déchoir le gouverneur de province Richard Ndambu accusé de mauvaise gestion.

La Province Orientale bat le record avec vingt et une plénières tenues, y compris celle de la clôture. Mais là, le gouverneur de province a échappé à une motion de défiance.

A l’Equateur, la session a été moins chaude que les précédentes, l’ambiance sereine et moins tendue. Au total, dix huit plénières ont été tenues et quatre édits examinés.

Au Bas-Congo, huit plénières ont marqué cette session ordinaire, passée dans l’ambiance plutôt bon enfant.

Au Kasaï oriental, huit plénières aussi ont été tenues. Les députés provinciaux ont effectué:

  • trois interpellations des ministres,
  • quelques contrôles sur l’exécutif,
  • examen et adoption de six projets d’édits.

A l’assemblée provinciale du Sud-Kivu, les matières inscrites au programme ont été épuisées à 70% et au moins cinq ministres provinciaux interpellés.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner