Uvira: la tripartite RDC-Tanzanie-HCR satisfaite des conditions sécuritaires des rapatriés congolais

Des regugiés pris en charge par le HCR au Sud-Kivu en RDCongo, 6/10/2010.Des regugiés pris en charge par le HCR au Sud-Kivu en RDCongo, 6/10/2010.

Des regugiés pris en charge par le HCR au Sud-Kivu en RDCongo, 6/10/2010.

L’équipe technique de travail de la tripartite conduite par les représentants du Haut commissariat aux réfugiés (HCR), de la RDC et de la Tanzanie a clôturé, dimanche 17 avril, sa visite dans les territoires d’Uvira et de Fizi au Sud-Kivu. Sa mission consistait à évaluer la situation sécuritaire dans les zones de retour des rapatriés congolais de la Tanzanie.

A ce sujet, les représentants des gouvernements congolais et tanzanien et du HCR se sont dits satisfaits de l’amélioration sensible des conditions de sécurité dans ces zones, hormis quelques cas isolés d’insécurité entretenus des éléments incontrôlés des FARDC.

La délégation s’est rendue respectivement à Mboko, Baraka, Sebele, Fizi centre, Kananda et à Kazimia, sur le littoral du lac Tanganyika. L’équipe a constaté une faible présence policière.

La majorité de la population est constituée de rapatriés. Nombreux sont arrivés par vagues facilitées par le HCR. D’autres encore sont arrivés spontanément par pirogues motorisées de la Tanzanie.

A Kananda et à Fizi centre, des sources locales ont indiqué que la population s’est réjouit des jugements rendus des auteurs des violences sexuelles. C’est notamment celui du commandant le plus gradé de l’unité des FARDC accusé, qui croupit à la prison centrale de Makala à Kinshasa.

Selon la Commission nationale pour les réfugiés, la prochaine tripartite est prévue à Kigoma en Tanzanie au mois de mai 2011.

Les parties étudieront les moyens à utiliser pour passer de la facilitation à la phase de  promotion de retour des réfugiés congolais.

Déjà, deux camps sur les trois qui abritaient les réfugiés congolais en Tanzanie sont fermés.

Le seul camp opérationnel de Nyarugusu regorge de plus de 60 mille personnes. Beaucoup hésitent à rentrer au pays.

Lire aussi, à ce sujet:

PLus de 60 000 réfugiés congolais se trouvent encore en Tanzanie

Céline Schmitt parle du projet de rapatriement des réfugiés congolais vivant en Tanzanie

RDC: le HCR devant le défi des déplacés internes

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner