Toujours pas d’enrôlement des électeurs dans trois territoires du Sankuru

Plus de cinq cent cinquante mille personnes ont obtenu leurs nouvelles cartes d’électeur, deux semaines après le lancement de la révision du fichier électoral au Kasaï oriental, a indiqué, lundi 18 avril, la Commission nationale électorale indépendante (Ceni). Mais ce chiffre ne concerne pas trois territoires du district du Sankuru.

Par manque de carburant qui traîne depuis près d’un mois en route, la révision du fichier électoral n’a pas été lancée dans ces territoires du Sankuru:

  1. Kole,
  2. Katako Kombe et
  3. Lomela.

Le camion qui devrait acheminer le carburant traine encore en route, qui est délabrée, d’après la Ceni.

Cependant, elle a rassuré que cette opération se tiendrait partout ou cela pose problème dans un bref délai, sans le préciser.

De leur côté, les députés élus de ces territoires ont dénoncé ce retard, craignant une prolongation.

La députée Lucie Shungu redoute de voir les électeurs se décourager par manque de précision sur la date du lancement de cette opération:

«Le fait d’envoyer le carburant à partir de Mbuji-Mayi et compte tenu de l’état des routes (…), la révision du fichier électoral n’a pas encore commencé. Nous demandons que les trois mois [impartis] à tout le monde [le soit] également au territoire de Katako Kombe. Maintenant, nous devons sensibiliser les populations pour les empêcher d’aller s’enrôler dans les villages et groupement limitrophes du territoire.»

La Ceni les a apaisés en annonçant que cette opération serait prolongée, au regard de la date de son lancement effectif.

Cependant, elle a précisé qu’il s’agit d’un premier lot de carburant et kits qui sont en route vers ces territoires et que le deuxième devrait suivre.

Ces députés ont déclaré leur «vive inquiétude» quant à l’acheminement de ce deuxième lot, vu les difficultés rencontrées pour le premier.

La ceni a lancé la révision du fichier électorale dans la Kasaï oriental, le 2 avril,  sauf dans tout le district de Sankuru à cause du manque de carburant sur place.

Elle a débuté, au fur et à mesure, dans trois territoires:

  • Lodja,
  • Lubefu et
  • Lomela.

Mais, à Lodja, cette opération a été suspendue, le 14 avril, à cause d’un malentendu entre l’administrateur et agents locaux de la Ceni.

Jusqu’à ce mardi 19 avril, le problème de ravitaillement en carburant se posait encore dans les trois autres territoires situés loin de Lodja, vers le nord du district.

Kasai oriental: l’opération de révision de fichier électoral suspendue à Lodja

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner