Le Général Kisembo a été assassiné, selon l’UPC

L’Union des patriotes congolais (UPC), parti politique de l’opposition créé par Thomas Lubanga, condamne ce qu’il qualifie d’assassinat du général Floribert Kisembo. Ce dernier a été abattu dans la nuit de samedi à dimanche 1er mai  par les éléments de l’armée régulière à Lonyo, un village situé dans le territoire de Djugu dans la Province Orientale.

Les responsables militaires de l’Ituri accusaient Cet officier des FARDC d’avoir déserté l’armée, depuis deux semaines.

Selon le colonel Fal Sikabwe, commandant des FARDC en Ituri, le général Floribert Kisembo était en train de former une nouvelle rébellion à Djugu.

L’UPC a contesté cette version des faits. Son président national ad interim, John Tinanzabo, a affirmé que le général Kisembo a été assassiné:

«Je ne pense pas qu’il fallait l’abattre pour justifier après qu’il serait en train de mener des actions subversives. Moi, je considère que c’est une exécution sommaire.»

Le mieux aurait été de le traduire devant la justice militaire pour qu’elle établisse ce dont on l’accuse, a indiqué John Tinanzabo.

Il a, par ailleurs, demandé qu’une enquête indépendante soit menée pour établir les circonstances de la mort de l’officier.

Le colonel Fal Sikabwe a déclaré se réserver de réagir aux propos d’un politicien.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner