Bikoro: 20 morts, bilan d’une maladie d’origine hydrique à Iboko

La nouvelle vient de l’administrateur de territoire résident. La zone de santé d’Iboko, à 180 kilomètres de Mbandaka, en territoire de Bikoro, dans la province de l’Equateur, est confrontée depuis le mois d’avril 2011 à une maladie d’origine hydrique. A ce jour, vingt personnes en sont déjà mortes, toutes des enfants.

Léon Longondo ramène cette nouvelle d’Ebungu où il était en itinérance, à 13 kilomètres d’Iboko.

La maladie se manifeste par une forte fièvre, l’anémie et la déshydratation.

Et dans les instants qui suivent ces signes, c’est la mort qui emporte le malade, selon les témoignages recueillis par l’administrateur de territoire résident.

Jusqu’ici, les victimes sont des enfants de moins de 10 ans, précise la source.

Le secteur le plus frappé est celui des Ekonda.

Le médecin chef de zone de santé d’Iboko confirme ces faits.

D’après lui, c’est la mauvaise qualité de l’eau consommée dans la région qui est la cause de cette maladie.

Une eau de source insalubre.

C’est pourquoi, Upade (Union des paysans pour le développement intégral des Ekonda), une ONG locale, s’est engagée à aménager quelques sources d’eau locales en vue de procurer une eau potable à la population.

Par ailleurs, à l’antenne provinciale de l’OMS/Equateur, on dit attendre un rapport circonstancié du médecin chef de zone de santé avant d’entreprendre quoi que ce soit.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner