Kisangani : fichier électoral, engouement de la population après la réouverture des centres d’inscription

Révision du fichier éléctoral, centre de CEI à l'institut MabekiRévision du fichier éléctoral, centre de CEI à l’institut Mabeki

Révision du fichier éléctoral, centre de CEI à l'institut Mabeki

Un nombre important de demandeurs de carte d’électeur a pris d’assaut plusieurs centres d’inscription de la Commission nationale électorale indépendante (Ceni), à Kisangani, depuis le week-end dernier, pour se faire enrôler. Des bousculades et même des bagarres sont enregistrées dans quelques centres a constaté un reporter de Radio Okapi.

Cet engouement est dû à la reprise des activités, après trois jours d’arrêt de travail des opérateurs de saisie. Ces derniers réclamaient deux mois d’arriérés de salaire.

Il est 11 heures locales au centre d’inscription de l’école d’application (Edap) de l’Institut supérieur pédagogique, ISP/Kisangani, dans la commune de Makiso.

La plupart de la centaine de requérants de la carte d’électeur affirment qu’ils sont là depuis 5 heures du matin, en file indienne, sous un soleil ardent.

Ils attendent encore les jetons qui leur faciliteront l’entrée dans le bureau d’inscription. C’est le cas de cette femme enceinte qui se plaint:

C’est depuis 4 heures du matin que je suis ici. Il y a beaucoup de désordre. Les gens se disputent les jetons, mais moi je n’ai pas assez de force  pour m’engager dans cette bousculade.

Selon l’agent de l’ordre commis au centre d’inscription, l’ordre serait respecté si on commençait d’abord à servir les cinquante premiers requérants qui avaient retiré les jetons la veille, avant de procéder à une nouvelle distribution de jetons.

Pour sa part, le président du centre lance un appel à la discipline et au respect des consignes. Joseph Dena explique :

Nous avons la police, nous ne pouvons pas non plus recourir au fouet. Nous essayons de persuader les gens de respecter les policiers. Il y en a qui nous injurient, mais nous supportons.

Sur ordre des responsables provinciaux de la Ceni, tous les centres d’inscription ont fonctionné ce lundi 6 juin, jour consacré normalement au service administratif,  pour rattraper le retard enregistré lors de la suspension des activités la semaine dernière.

Lire aussi:

Kisangani: marche  de soutien des ex démobilisés  aux opérations de révision du fichier électoral

Kisangani: fichier électoral, la grève des opérateurs de saisie paralyse l’enrôlement

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner