Tension à Mobayi-Mbongo: les autorités locales craignent pour leur sécurité

Carte Gbadolite, RDC, Radio OkapiCarte Gbadolite, RDC, Radio Okapi

Carte Gbadolite, RDC, Radio Okapi

Un calme précaire règne à Mobayi-Mbongo, au nord de la province de l’Equateur, après les manifestations de samedi et lundi derniers, organisées par des jeunes gens contre les autorités du district du Nord-Ubangi. La tension couve encore et les autorités incriminées affirment être en insécurité, étant donné que  ces jeunes gens continuent à demander leur départ de la tête du district.

Les jeunes gens de Mobayi-Mbongo qui sont descendus dans la rue samedi et lundi derniers, avec des armes blanches, accusent le Commissaire de district et son assistant chargé de l’Economie et Finances de détournement des biens destinés à la population, de mauvaise gestion et d’immoralité.

Des accusations que rejette en bloc le commissaire de district assistant en charge de l’Economie, Finances et Développement, assumant l’intérim du commissaire de district en congé à Kinshasa.

Le directeur de province Louis Adoula Mahungu appelle les manifestants au calme.
Selon des informations qu’il a reçues, ces jeunes gens sont manipulés par une autorité de la place.

En attendant, le commissaire de district intérimaire et son assistant en charge de la politique et de l’administration sont invités en consultation à Mbandaka, chef-lieu de la province de l’Equateur.

En l’absence de Jean-Claude Baende gouverneur de l’Equateur en mission, Vincent Mokako qui assure son intérim et l’inspecteur provincial de la Police nationale congolaise vont se rendre à Mobayi-Mbongo pour calmer la tension, assurent des sources proches du gouvernorat.

Lire aussi:

Mobayi-Mbongo: douze enfants meurent d’intoxication alimentaire en deux mois

Mbandaka: des maisons détruites par les eaux refoulées par le barrage Mobayi-Mbongo

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner