Unikis: les chefs de travaux et assistants menacent de boycotter les examens de la première session

Une vue de la ville de Kisangani. Photo syfia-photos.infoUne vue de la ville de Kisangani. Photo syfia-photos.info

Une vue de la ville de Kisangani. Photo syfia-photos.info

L’association du personnel scientifique de l’Université de Kisangani (Unikis) proteste contre l’irrégularité des salaires des chefs des travaux et assistants et la non inscription sur les listes de paie d’une centaine d’agents parmi le personnel scientifique de l’Université.

Ces enseignants affirment qu’ils assurent près de 60% des enseignements et l’encadrement des travaux pratiques des étudiants.
Cependant, ils disent être négligés au profit d’autres catégories de fonctionnaires de l’Etat. Ils ont dénoncé cet état de chose et promis de boycotter les examens de la première session de l’année académique en cours si rien n’est fait.

Paulin Mayembo, président de l’association du personnel scientifique de l’Unikis attire l’attention du gouvernement:

Nous demandons au gouvernement de tout faire pour mécaniser près de deux cents membres qui ne sont pas payés, payer les salaires des mois de mai et juin 2011, au plus tard le 25 juin.

Il appelle également le ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire à abandonner ce qu’il qualifie de « sa politique interventionniste » dans la gestion des frais d’études.

Outre la première session, le personnel scientifique de l’Unikis menace de boycotter la lecture des mémoires des étudiants finalistes si leurs revendications ne sont pas satisfaites.

On se souvient qu’en septembre 2010, les chefs des travaux et assistants de l’Unikis avaient observé un arrêt de travail, pour des raisons similaires de réclamation des primes.

Par ailleurs, dans un communiqué remis à Radio Okapi, l’Institut facultaire des sciences agronomique de Yangambi (Ifa) envisage aussi de boycotter l’organisation de cette première session d’examens, en cas de non satisfaction de ses revendications salariales.

Radio Okapi n’a pas réussi à joindre le ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire.

Lire aussi:

Kisangani: une dizaine d’étudiants exclus pour pratique de la “bleusaille”

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner