Insécurité à Lubumbashi: un homme assassiné à Kamalondo

Une vue du centre ville de LubumbashiUne vue du centre ville de Lubumbashi

Une vue du centre ville de Lubumbashi

Une personne a été tuée par balle dans la nuit de lundi à mardi 14 juin à Lubumbashi, dans la commune de Kamalondo. C’est le cinquième assassinat enregistré dans la capitale du Katanga depuis le mois de mai.

La dernière victime de cette insécurité est un homme d’une quarantaine d’années. Il a été tué par balle dans l’enceinte de l’école Matulizo, dans la commune de Kamalondo, selon un de ses amis qui a assisté à la scène du crime.

Il raconte:

«Il y avait une bagarre entre une fille et un policier [à l’école Matulizo], je me suis dit qu’il faut sauver la vie de la fille. Le monsieur [policier] a manié son arme, nous étions à trois. J’ai crié: il est armé. Il a tiré sur André qui était à vingt mètres de moi.»

La Police locale confirme le regain de l’insécurité dans la capitale du cuivre et parle de cinq cas d’assassinats répertoriés depuis mai 2011.

Mais d’autres sources avancent des chiffres plus importants: depuis le début de cette année, près des 100 personnes ont été blessées par balle dont la moitié a succombé.

Et pour la seule période allant du milieu du mois de mai à ce jour, plus ou moins 10 personnes ont été tuées par balles et plusieurs autres ont été blessées, précisent ces sources qui s’expriment sous le sceau de l’anonymat.

L’inspecteur de la police du district de Lubumbashi, Ilunga Malokola a indiqué que cette insécurité interpelle «les chefs que nous sommes», surtout «quand il y a perte en vies humaines».

«Nous faisons l’impossible pour endiguer ce problème. Nous faisons comprendre à l’autorité qu’il faut envisager le contrôle du mouvement de la population», a-t-il expliqué.

Pour sa part, le maire de la ville propose à la population de s’organiser pour combattre l’insécurité elle-même dans les quartiers.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner