Kinshasa: début de la formation sur la lutte contre la traite des êtres humains en RDC

Logo de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM).Logo de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).

Logo de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM).

La formation sur la traite des êtres humains en République démocratique du Congo (RDC) a débuté lundi 27 juin à Kinshasa. Elle se clôture mardi 28 juin. Elle s’inscrit dans le cadre d’un projet  d’appui du gouvernement américain au gouvernement congolais et vise l’élaboration d’une politique gouvernementale de lutte contre la traite des êtres humains.

Une pré-enquête a été initiée à Kinshasa sur la prostitution des rues, a annoncé le chef de mission de l’Organisation internationale de migration (OIM), Michael Tschanz.

Selon lui, il existe plusieurs formes de traite notamment des personnes qui sont sous le contrôle d’autres, celles qui travaillent sans être payées, celles qui ne peuvent pas se marier librement, et celles qui n’ont pas de jours fériés.

Ce sont là des indicateurs de la traite des êtres humains, a-t-il déclaré.

L’OIM a recruté des enquêteurs pour mener cette enquête.

Ils vont collecter les données sur l’existence possible de la traite des êtres humains au Congo.

Sur le plan international, Tschanz a affirmé qu’il existe aussi une forme de traite avec la vente des filles à travers la frontière vers l’Angola.

Il promet de mener des enquêtes approfondies pour décrire le problème en détails.

lire aussi:

Ban Ki-Moon interpelle les Etats sur les formes contemporaines d’esclavage

RDC: des formes contemporaines d’esclavage ont cours

Bunia: campagne de lutte contre les violences à l’égard des filles mineures

Butembo: la prostitution gagne du terrain avec sussès

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner