Dungu : les réfugiés congolais du Sud Soudan confrontés aux difficultés d’enrôlement

La Commission diocésaine justice et paix de Dungu s’inquiète des difficultés d’enrôlement des réfugiés congolais au Sud Soudan. Certains centres d’inscription manquent de cartes d’électeur. Et cette rupture de stock entraîne, selon la commission diocésaine,  l’exclusion de certains électeurs potentiels aux prochaines élections.

Selon le président de la Commission diocésaine justice et paix de Dungu, ces réfugiés viennent du camp de Makfandu. Ce camp compte huit cent soixante dix ménages.

D’autres réfugiés sont éparpillés à Yambio, toujours au Sud Soudan.
La plupart d’entre eux profitent de cette période de récolte des produits de champ, pour obtenir leurs cartes d’électeur, notamment dans les centres d’inscription des villages situés à la frontière, à Bikima et Doru, souligne l’abbé Benoît Kinalego.

« Malheureusement, ils ne peuvent pas les obtenir faute de cartes disponibles dans ces centres », précise-t-il.

Le secrétaire exécutif provincial de la Ceni, Jean-Pierre Makakaro, indique que la rupture de stock est générale pour beaucoup de centres. Il affirme avoir expédié, depuis le mercredi  29 juin, des cartes d’électeur à tous les centres de l’intérieur de la province qui en ont besoin.

Lire aussi:

Révision du fichier électoral: début raté à Dungu

Kisangani: fichier électoral, engouement de la population après la réouverture des centres d’inscription

Kisangani: la grève des opérateurs paralyse l’enrôlement

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner