Droits de l’homme: l’Asadho salue la loi sur la criminalisation de la torture

Le président Joseph Kabila. Radio Okapi/ Ph. John BompengoLe président Joseph Kabila. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Le président Joseph Kabila. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Le président Joseph Kabila a promulgué, mercredi 20 juillet 2011, la loi sur la criminalisation de la torture en République Démocratique du Congo. Le président de l’ONG Association africaine pour les droits de l’homme (Asadho) considère cette loi comme «une étape franchie dans le combat pour sanctionner les actes de torture», mais attend son application effective.

Après la promulgation de cette loi, Me Jean-Claude Katende estime qu’il faut maintenant l’appliquer.

Pendant plusieurs années en RDC, de nombreuses personnes ont été victimes d’actes de torture notamment des coups et blessures, rappelle le président de l’Asadho.

«Pour nous, la loi qui vient d’être promulguée est un outil qui va nous permettre d’assurer davantage la protection des personnes qui sont sous notre mandat», affirme Me Jean-Claude Katende, estimant que « cette loi est une grande victoire dans le combat pour la protection des droits humains».

Il suggère que la nouvelle loi soit vulgarisée non seulement auprès de la population mais auprès de « certains services qui ont toujours été identifiés comme experts en matière d’actes de torture ».

Lire aussi sur radiookapi.net :

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner