Affaire Moïse le libérateur: le général Kifwa annonce un renfort des FARDC à Opala

Efanga Olumbu dit «Moïse le libérateur», chef de la secte «Nzambe Lumumba» . Ph.: http://www.bonoboincongo.comEfanga Olumbu dit «Moïse le libérateur», chef de la secte «Nzambe Lumumba» . Ph.: http://www.bonoboincongo.com

Efanga Olumbu dit «Moïse le libérateur», chef de la secte «Nzambe Lumumba» . Ph.: http://www.bonoboincongo.com

Le commandant de la 9eme région militaire, le général Jean-Claude Kifwa a annoncé, jeudi 28 juillet à Kisangani, qu’il apprêtait une unité de soldats à dépêcher à Yakoko dans le territoire d’Opala, à 174 kilomètres au sud de Kisangani. Ces militaires devront rétablir l’ordre dans cette localité qui a été le théâtre d’un accrochage,mercredi 27 juillet, entre la police militaire des FARDC et les adeptes de la secte Nzambe Lumumba du prophète Moïse le libérateur.

Le général Jean-Claude Kifwa a appelé la population de Yakoko au calme. « Les militaires qui seront déployés en renfort ne vont s’en prendre qu’aux auteurs de cet incident », a-t-il rassuré.

“Que ça soit du côté des FARDC ou de ce groupe-là, tous ceux qui sont impliqués dans cet accrochage seront d’abord arrêtés et on va mener des enquêtes. Si les responsabilités sont établies, les coupables seront déférés devant la justice pour un procès”, a dit le général Kifwa. 

Pour sa part, le ministre provincial de l’Intérieur a affirmé avoir instruit le commissaire de district de la Tshopo d’envoyer sur place une mission d’investigation.

Pour rappel, un combat a opposé, mercredi 27 juillet à Yakoko, les éléments de la police militaire des Forces armées dela République démocratique du Congo et les adeptes de la secte «Nzambe Lumumba» dirigé par Efanga Olumbu, dit «Moïse le libérateur.» Trois adeptes de Moïse le libérateur sont morts dans l’affrontement, selon des sources militaires.

Les militaires avaient accusé les adeptes de Moïse le libérateur d’avoir ériger des barrières illégales. A leur tour, ces derniers avaient accusé les militaires des FARDC de leur imposer de construire un campement militaire.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner