Bandundu: deux pygmées arrêtés en possession d’ossements humains

Deux pygmées ont été arrêtés il y a deux semaines en possession d’ossements humains à Oshwe, district de Maï Ndombe, dans la province du Bandundu. L’information parvenue à Radio Okapi a été confirmée, lundi 1er août, par des sources judiciaires locales. Selon elles, ces deux pygmées ont été transférés au parquet de Kutu à Nioki dans la même province.

Les deux prévenus accusent le représentant local de l’ONG Greenpeace et l’administrateur de l’ONG WWF d’avoir commandité le vol des ces ossements, ont indiqué des sources  judiciaires de Oshwe.

Interrogés par la justice, les employés de ces deux ONG ont nié toute implication dans cette affaire.

Ils ont été relâchés après deux jours de détention.

Greenpeace a décidé de porter plainte pour diffamation. Elle pense que cette affaire est une campagne pour détériorer son image.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner