Sud-Kivu: deux combattants des FDLR comparaissent pour crimes contre l’humanité

Un milicien FDLR. Photo tlaxcala.esUn milicien FDLR. Photo tlaxcala.es

Un milicien FDLR. Photo tlaxcala.es

Deux combattants de la rébellion des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR), dont un commandant de ce mouvement, comparaissent depuis ce lundi 8 août en chambre foraine devant le tribunal militaire de garnison de Bukavu pour crimes contre l’humanité. Six autres miliciens, en fuite, sont jugés dans cette même affaire.

Le président du tribunal militaire de garnison de Bukavu indique qu’ils sont entre autre poursuivis pour viol, pillage, meurtre, détention d’armes de guerre et enlèvement.

Les faits qui leur sont reprochés auraient été commis dans le secteur de Bunyakiri entre les mois de juin et octobre 2006.

Selon le président du tribunal militaire, le code militaire reconnaît aux juridictions congolaises la compétence de juger des étrangers présumés coupables d’infractions sur le territoire congolais.

«Nous allons leur appliquer notre loi,» ajoute-t-il.

Ces combattants FDLR ont été arrêtés à Bunyakiri en territoire de Kalehe en 2010. Selon Avocats sans frontière, près de quatre cent cinquante personnes disent être victimes de crimes dont on accuse ces hommes.

Ces audiences foraines sont financées par le Programme des Nations Unies pour le développement et Avocat sans Frontière.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner