Kinshasa : l’ONG VSV dénonce l’enlèvement de 20 personnes à Limete

VSV,VSV,

La Voix des sans voix pour les droits de l’Homme (VSV) se dit préoccupée par vingt enlèvement opérés dans la nuit du  mardi 9 août sur l’avenue Marais, quartier Funa, dans la commune de Limete, à Kinshasa.

Selon cette ONG, ce kidnapping a été opéré vers 2 heures du matin, par près de quarante hommes en tenue des FARDC, de la police nationale et de la Garde républicaine.

Le directeur exécutif de la VSV exige l’ouverture d’une enquête indépendante en vue de faire la lumière sur cet enlèvement.

« La VSV est très préoccupée par l’insécurité et surtout par la vie de vingt personnes enlevées par une quarantaine d’hommes lourdement armés à bord de trois véhicules », explique  Doly Ibefo.

Selon les informations que détient cette ONG, les personnes enlevées sont détenues au cachot du bataillon PM (Police militaire) du camp Kokolo.

Doly Ibefo se dit inquiet du climat de terreur qui « se traduit par des enlèvements répétés, des arrestations arbitraires en cette période préélectorale »

C’est pourquoi, dit-il, la VSV demande l’ouverture d’une enquête indépendante, la libération des personnes enlevées ainsi que la prise en charge d’un bébé piétiné par un policier lors de l’enlèvement.

Lire aussi:

Kinshasa: l’ONG Codho dénonce une vingtaine d’enlèvements à la Funa

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner