Rwanda: deux défenseurs des droits de l'homme congolais arrêtés puis relâchés

Une capture d'écran du site de RENADHOC.Une capture d’écran du site de RENADHOC.

Une capture d'écran du site de RENADHOC.

Deux défenseurs des droits de l’homme congolais ont été arrêtés, vendredi 19 août, à Kigali puis relâchés. Selon le Réseau national des droits de l’homme de la République démocratique du Congo (Renadhoc) qui livre l’information, les motifs de leur arrestation ne sont toujours pas connus. L’ONG indique aussi que ces deux activistes ne sont pas encore autorisés à quitter le Rwanda.

Dans une lettre ouverte adressée, dimanche 21 août, au président rwandais, Paul Kagame, le Renadhoc indique que Joseph Sanane et Epimack Kwokwo ont été interpellés alors qu’ils se rendaient à une réunion du comité directeur de la Ligue des droits de la personne dans la région des grands lacs (LDGL) à Bujumbura.

Ils sont respectivement président et secrétaire exécutif intérimaire de la LDGL.

Selon le Renadhoc, Epimack Kwokwo a été intercepté par la police des frontières du Rwanda à Kanyaru Haut, vendredi, aux environs de 17 heures locales. Il a ensuite été acheminé à Kigali par les services des renseignements rwandais, indique la même source.

«Le défenseur des droits de l’homme a été relâché plusieurs heures après sous condition de se présenter samedi 20 août à la police criminelle de Kigali, pour un interrogatoire », peut-on lire dans la lettre du Renadhoc.

En outre, le même document renseigne que Joseph Sanane a été arrêté au poste frontalier rwandais de Bugarama puis transféré à Kigali. Il a été libéré le dimanche 21 aoûtDans sa correspondance, le Renadhoc demande au président rwandais d’instruire ses services pour qu’ils n’arrêtent plus arbitrairement les défenseurs des droits de l’homme.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner