Bunia : après l’assassinat d’un chauffeur, la société civile appelle à la sécurisation du tronçon Komanda-Mambasa

Le point A en rouge, le territoire de Mambasa, dans la Province-Orientale (RDC)Le point A en rouge, le territoire de Mambasa, dans la Province-Orientale (RDC)

Le point A en rouge, le territoire de Mambasa, dans la Province-Orientale (RDC)

La société civile de l’Ituri demande au commandement de la zone opérationnelle des FARDC de sécuriser les voyageurs sur le tronçon routier Komanda-Mambasa, sur la route nationale numéro 4.  Cet appel a été lancé mercredi 31 août suite à l’assassinat d’un chauffeur sur ce tronçon, long de 100 kilomètres. Le commandant des FARDC dans la zone sollicite plus de moyens logistiques pour l’efficacité des actions à mener.

Le  président de la société civile de l’Ituri rappelle que le véhicule de la victime a été attaqué aux alentours de 20 heures locales dans la localité de Lowa. Le chauffeur tentait de dévier une barrière en tronc d’arbre tendue sur cet axe routier.

Selon Me Jean Bosco LaLo, les FARDC étaient positionnées  non loin de l’endroit du crime:

«Le lieu, tel qu’il est décrit, est non loin d’une position des FARDC. La question doit interpeller le commandement de la zone opérationnelle, qui doit doubler des efforts afin que pareils cas ne se commettent plus, parce qu’on ne peut pas tolérer indéfiniment  que certains éléments des FARDC ne puisent pas bien gérer les zones sous leur contrôle.»

Le commandant de la zone opérationnelle des FARDC reconnaît que des cas d’insécurité sont signalés sur cet axe routier. Mais le colonel Fall Sikabwe ajoute que le manque de moyens logistiques  limite les manoeuvres de ses hommes sur le terrain :

« Il est vrai que quelques actes d’insécurité sont signalés sur l’axe Komanda-Mambasa. Je suis en train de lancer quelques patrouilles de ce côté-là. Mais nous avons quelques difficultés. Nous ne disposons d’aucun véhicule 4×4 pour nous permettre d’intervenir rapidement »

En attendant une solution efficace, les agences de voyage continuent d’emprunter, à leur risque,  ce tronçon de la nationale numéro 4 qui va de Bunia à Kisangani.

 

Lire aussi:


Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner