Kalemie: un bateau pris en otage puis libéré par les Maï-Maï Yakutumba

Une embarcation au port de Kalemie, Katanga, RDCUne embarcation au port de Kalemie, Katanga, RDC

Une embarcation au port de Kalemie, Katanga, RDC

Le MV Rafiki 3, qui provenait du port de Kalundu, a passé 12 heures entre les mains du groupe Maï-Maï Alléluia et de Yakutumba, avant d’atteindre, dimanche 4 septembre, le port de Kalemie. Le capitaine de bateau a dû verser une rançon de 1000 dollars américains aux ravisseurs.

Le capitaine de bateau Rafiki 3, Célestin Kasongo, a payé 1000 dollars américains sur les 15 000 exigés, plus quatre sur  les douze futs de carburants réclamés pour obtenir la libération de plus de soixante passagers et membres d’équipage.

Leur relaxe est intervenue à 2 heures du matin au large de village de Mizimu proche de Dime dans le territoire de Fizi au Sud-Kivu, selon la même source.

Certains passagers se sont plaints d’avoir perdu des téléphones potables et de l’argent. Un jeune homme d’environ quinze ans, qui rentrait des vacances à Bukavu, a été remis au capitaine après avoir payé une rançon individuelle de 80 USD. Il a été pris pour un sujet rwandais.

Les ravisseurs armés étaient au nombre de quatre, dont deux en uniformes militaires, a précisé Célestin Kasongo.

Ils ont  poursuivi le bateau au moyen d’un speed boat monté d’une arme lourde contraignant ainsi le capitaine de quitter les eaux territoriales de Rumonge au Burundi, sur le Lac Tanganyika, pour se tourner vers la cote congolaise, à 6 heures de navigation.

Le capitaine Kasongo a estimé, par ailleurs, que la cargaison de quatre véhicules aux couleurs de la Monusco et cinq autres appartenant aux particuliers pour les particuliers a constitué l’un des éléments de dissuasion ayant beaucoup contribué à la  libération rapide du bateau.

Lire aussi sur Radiookapi.net

Kalemie: les FARDC tuent 40 Mai-Mai et reconquierent Talama

Sud-Kivu: un bateau libéré par les éléments deYakutumba à Uvira

Lac Tanganyika: des armateurs en difficulté dans la partie tenue par les Mai-Mai Yakutumba

Kalemie: «Les Mai-Mai pourraient représenter une menace pour les élections», selon la société civile

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner