RDC-Elections: le rendez-vous du 28 novembre sera tenu, rassure la Ceni

Matthieu Mpita, rapporteur de la Ceni s'exprime lors de la publication des listes provisoires des candidatures à l’élection présidentielle 2011 le 15/09/2011 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John BompengoMatthieu Mpita, rapporteur de la Ceni s’exprime lors de la publication des listes provisoires des candidatures à l’élection présidentielle 2011 le 15/09/2011 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Matthieu Mpita, rapporteur de la Ceni s'exprime lors de la publication des listes provisoires des candidatures à l’élection présidentielle 2011 le 15/09/2011 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Aucun obstacle tant politique que technique ne peut empêcherla Commission électorale nationale indépendante (Ceni) d’organiser les élections présidentielle et législatives à la date du 28 novembre 2011. Le rapporteur de la Ceni, Matthieu Mpita, l’a réaffirmé au cours d’une conférence de presse, vendredi 7 octobre à Kinshasa. 

Matthieu Mpita a déclaré ceci concernant le double scrutin prévu le 28 novembre en RDC: 

«Si voulons avoir des élections crédibles, il y a un prix à payer. Avant le 6 décembre oui, parce après cette date [marquant la fin du mandat du président Joseph Kabila], nous allons vers l’inconnu. Raison pour laquelle nous voulons en finir le 28 novembre.» 

Pour lui, les partis politiques doivent mettre dans les bureaux de vote beaucoup de témoins afin de garantir la tenue des élections crédibles et dans un climat apaisé. 

Du point de vu technique, le rapporteur dela Ceni a souligné que l’acquisition et le déploiement du matériel électoral se poursuit normalement à travers le pays.

Sur 786 tonnes des kits, près de 600 sont déjà réceptionnées et déployées jusqu’au niveau des territoires.

Matthieu Mpita a également indiqué que la production des urnes a été délocalisée de l’Allemagne vers la Chine. Selon lui, dans un délai de trois semaines, toutes ces urnes seraient déjà disponibles.

Quant aux revendications de l’opposition portant sur la transparence dela Cenidans la gestion du processus électoral, Matthieu Mpita a invité les partis politiques à s’abstenir de dicter des lignes de conduite à cette institution de peur de bloquer ce processus: 

«Tout le monde est fin mandat. Il n’y a que cette Ceni  qui a un semblant de légitimité. Si on commence à mettre en mal son indépendance et son autorité – notre pays est fragile – on risque de chiffonner le payer.» 

En ce qui concerne l’évolution du traitement des contentieux pré-électoraux,la Cenidit attendre d’être notifiée des arrêts dela Cour suprême de justice (CSJ),  pour «corriger» les listes des candidats et rendre publique la liste définitive.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (101)
Ceni (99)
Elections (92)
Ebola (87)
élection (49)
FARDC (45)
Beni (34)
Monusco (30)
MLC (24)
FCC (23)
Caf (23)
Vclub (19)
Linafoot (18)
Opposition (18)