Nord-Kivu: les Maï-Maï exigent 300 USD pour libérer 3 otages

Des Maï-Maï ont pris en otage, depuis trois jours, deux filles et un garçon, dans la localité de Kibuabua, à une dizaine de kilomètres à l’ouest de Butembo au Nord-Kivu. Ils exigent une rançon de 300 USD pour libérer leurs otages, a indiqué une organisation locale de défense des droits de l’homme, ce dimanche 19 octobre.

 Les Maï-Maï ont enlevé les deux filles, vendredi, alors qu’elles récoltaient des patates douces dans leur champ. Un membre de famille de ces filles, parti à la rencontre de ravisseurs pour négocier leur libération, a été lui aussi détenu par ces derniers.  

Ces miliciens, actifs dans les chefferies de Bashua dans le territoire de Beni et de Baswaga (Lubero), auraient réduit ces filles en esclaves sexuelles, ont indiqué certains activistes locaux de droits de l’homme. 

C’est la quatrième fois que ces miliciens enlèvent des filles de ce secteur, qu’ils relâchent après payement d’une rançon, ont rappelé les mêmes sources.  

L’administrateur du territoire de Beni a dit ne pas être au courant de cette affaire. Mais son collègue de Lubero, Dominique Bofondo, a confirmé la prise d’otage de ces trois personnes, poursuivant que les services de sécurité locaux se sont déjà penchés sur la question.

Lire aussi sur Radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner