RDC-Elections : une plate-forme d’ONG inquiète sur le respect de la date du 28 novembre

Un agent de la Ceni explique les emplacements des kits électoraux à l'aéroport de N'djili (Kinshasa), le 16/09/2011. MONUSCO/ Ph.  Myriam AsmaniUn agent de la Ceni explique les emplacements des kits électoraux à l’aéroport de N’djili (Kinshasa), le 16/09/2011. MONUSCO/ Ph. Myriam Asmani

Un agent de la Ceni explique les emplacements des kits électoraux à l'aéroport de N'djili (Kinshasa), le 16/09/2011. MONUSCO/ Ph. Myriam Asmani

Les ONG membres de la plate-forme «Agir pour des élections transparentes et apaisées» (AETA) se disent très préoccupées par les multiples défis logistiques, techniques, politiques et sécuritaires auxquels la Ceni est confrontée pour organiser les élections du 28 novembre. De son côté, la Ceni rassure. Tous les défis logistiques sont en train d’être surmontés, selon elle.

Interrogé lundi 17 octobre, le secrétaire permanent de l’AETA, Jérôme Bonso, a présenté les inquiétudes de son organisation sur le respect de la date du scrutin présidentiel et législatif fixé au 28 novembre 2011.

Il a déclaré :

«Nous avons constaté des signaux inquiétants dus au retard accumulé dans l’exécution du chronogramme d’actions des élections, allusion faite aux défis techniques, logistiques, sécuritaires et judiciaires (…)

Pour avoir des élections apaisées, nous devons maîtriser les paramètres sécuritaires et logistiques. Par exemple, pour les bulletins de vote il faut organiser plusieurs rotations d’avions [en provinces] et le gouvernement doit multiplier les moyens pour le faire, sinon on risque d’arriver au 28 novembre et constater qu’il n’y a pas d’élections. »

Selon Jérôme Bonso, son organisation ne demande pas le report des élections mais invite la Ceni à dialoguer avec tous les acteurs politiques et les organisations de la société civile pour organiser un scrutin apaisé, sans violences post-électorales.

« On peut dégager un consensus pour dire combien de temps il faut à la Ceni pour organiser les élections dans un environnement apaisé », a-t-il conclu.

En réponse, le vice-président de la Ceni, Jacques Djoli, a indiqué que les trois quarts des matériels électoraux lourds non sensibles (isoloirs et kits électoraux) sont déjà déployés sur toute l’étendue de la RDC. Selon lui, les défis logistiques sont en train d’être surmontés.

«Au moment où je vous parle, soixante mille urnes sont sorties d’usine et atteindront Kinshasa par un premier vol, le 20 octobre. Il faudra quelques vols pour que les cent quatre vingt mille urnes arrivent et soient redistribués sur l’ensemble du territoire national», a annoncé Jacques Djoli.

Vous pouvez l’écouter dans cet extrait sonore:

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (87)
Ebola (84)
RDC (75)
Elections (67)
élection (64)
FARDC (47)
Beni (45)
Monusco (42)
Opposition (33)
ADF (31)
FCC (28)
Vclub (27)
Caf (23)
Léopards (21)
Mazembe (20)
Linafoot (20)