Les militants de l’UDPS accusés d’attaque sur le siège du PPRD à Lubumbashi

Le quartier général du président fédéral du PPRD situé en plein centre ville de Lubumbashi a été attaqué, ce lundi 7 novembre matin. Les véhicules qui passaient par la chaussée Mzee Kabila ont été aussi pris pour cible. Arrivée sur le lieu, la police a arrêté trois présumés fauteurs de trouble, identifiés comme étant des militants de l’UDPS.

Selon des témoins, des militants de l’UDPS de l’opposant Etienne Tshisekedi ont déchiré, lundi, l’effigie du président fédéral du PPRD/Haut-Katanga, Louis Ntole, qui est candidat député national. Ils auraient attaqué le  quartier général de ce parti, qui soutient la candidature du président sortant Joseph Kabila.

Cette action a révolté les militants du PPRD, a indiqué Louis Ntole, dénonçant le comportement des  partisans de l’UDPS.

Pour  contrer la montée de la tension,  la  police  s’est positionnée au coin des avenues Kapenda d’où arrivaient des militants du PPRD  et la chaussée Mzee Kabila d’où venaient d’autres militants de l’UDPS.

La circulation a été interrompue momentanément sur ces deux avenues.

Le gouverneur de province, Moïse Katumbi, a demandé à la police  d’intervenir et de ne pas utiliser des armes à feu contre les manifestants.

Joint par Radio Okapi pour avoir sa version des faits, le vice président de l’UDPS/ Katanga a promis de réagir plus tard.

Les tensions nées après le lancement de la campagne électorale au Katanga, le 28 octobre, se manifestent à travers des incidents violents qui opposent  les militants de grands partis.

Moïse Katumbi a ainsi appelé le président de l’Union nationale des fédéralistes du Congo (Unafec), un autre parti dela Majorité présidentielle (MP) dirigé par Gabriel Kyungu wa Kumwanza, à calmer ses militants.

Cet appel faisait suite à une grande effervescence qui a régné, ce même matin, aux sièges des états-majors de l’UDPS et de l’Unafec.

Les militants de ces deux partis s’étaient déjà affrontés lors du lancement de la campagne électorale de l’UDPS dans la ville cuprifère. Des témoins avaient fait état de plusieurs personnes blessées et d’importants dégâts matériels.

Lire aussi sur radiookapi.net

 

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner