Campagne-Mweka: la Monusco appelle les autorités à s'engager pour la paix

[

carte de Tshikapa au Kasaï Occidentalcarte de Tshikapa au Kasaï Occidental

carte de Tshikapa au Kasaï Occidental

La Monusco et les autorités politiques du territoire de Mweka, au Kasaï-Occidental, se sont concertées jeudi 17 novembre, sur la règles  àadopter pour la tenue d’élections apaisées, cette région étant caractérisée, depuis le début de la campagne électorale, par des actes d’intolérance politique entre la Majorité et l’Opposition.

A la tête de la délégation onusienne, le directeur du bureau conjoint des Nations-Unies pour les droits de l’Homme, Scott Campbell a énuméré les causes de l’intolérance politique dont l’incitation à la haine, les intimidations, les arrestations arbitraires  et autres.

Dans sa réaction, l’administrateur du territoire de Mweka, Tambu-a–Kawumbu  a accusé l’opposition d’intolérance politique et de non respect de l’ordre public.

Les partis politiques et les structures de la Société Civile affirment que l’intolérance «est provoquée par des acteurs politiques natifs de ce territoire vivant à Kinshasa qui n’attendent que la période des élections pour venir troubler l’ordre».

Ces derniers ont sollicité de la MONUSCO la sensibilisation de la population pour les amener à comprendre l’importance de la paix sociale qui, selon eux, ne dépend pas de la tenue des  élections.

Les acteurs locaux ont, de leur part, estimé que la responsabilité de l’intolérance politique est partagée.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner